Vedette curseur

Jupe Alix


Hello

C'est donc sous un ciel bien gris, après une reprise de boulot exténuante, et avec un reste de rhume/bronchite refilé par un perfide élève, que je vous retrouve. J'espère que vous avez aussi survécu à ces dernières semaines épuisantes.

Vous l'aurez peut-être reconnue, il s'agit de la jupe Alix Les Fusettes. Je l'ai prise en version pdf, qui est quand même bien pratique, même si je ne suis vraiment pas douée avec le scotch (non mais vraiment, mon copain rigole bien en me voyant galérer et jurer :D ). 

Revenons un peu à la genèse de ce projet... Tout a commencé avec une journée avec des copines à Clermont, et nous avons fait ce que je fais de moins en moins seule: du lèche-vitrine. Et j'ai repéré une petite jupe chez Etam. Mais comme toute couturière, je me suis dit "Non mais je peux totalement la faire celle-ci!" Rassurez-moi, dites moi que vous faites pareil ;)




J'ai donc immédiatement cherché les patrons de jupe qui pourraient correspondre, et j'ai trouvé ce joli tissu tissé dans les tons de bleus chez Mondial Tissus. Alix a les mêmes plis près des poches droites que la jupe Etam (si la question de la poule et de l'oeuf vous intrigue, sachez qu'Alix est sortie en novembre 2015).

C'était la première fois que je cousais un patron Les Fusettes, et j'ai trouvé les explications très claires. Il y d'ailleurs plusieurs articles sew along détaillés et bien utiles sur le site des Fusettes. Un petit bémol néanmoins... la créatrice est adepte de la couture à la main :D Et moi... pas du tout. Je reconnais pourtant que c'est sans doute beaucoup plus fin et délicat. Mais tant pis, je préfère la rapidité.




Coudre une jupe doublée était une grande première, et en suivant bien les étapes les unes après les autres, cela se fait sans souci. Mes modifications se sont résumées à fixer la fermeture éclair et la doublure à la MAC, et non à la main. Par contre, j'ai quand même consenti à coudre le dernier ourlet du bas à la main pour qu'il soit réellement invisible.

Sinon, je suis partie sur la version la plus basique des poches, mais en plaçant les rayures à la verticale pour un côté contrastant. 


Que vous dire d'autre? Comme souvent, j'ai tracé un compromis entre la taille et les hanches dans une taille supérieure. Mais je m'aperçois que ma version est bien plus loose que la version du modèle Les Fusettes, qui a l'air littéralement cousue sur les fesses de la jeune femme. Ma version est également plus longue (je me suis contentée de ne pas retirer les cm d'écart entre ma mini taille et la stature prévue pour le patron), toujours dans un souci de portabilité au travail. Peut-être que je m'en ferai une version plus près du corps un de ces jours.






Bon, je n'aime toujours pas mes gros mollets... Mais je trouve la jupe plutôt jolie :)

Alors, est ce que vous trouvez que ma version ressemble à la jupe Etam? 
La mienne a l'air un peu plus rigide d'ailleurs, mais c'est parce qu'elle est doublée je pense, contrairement à la version toute faite.

Est-ce qu'il vous arrive aussi de reproduire des vêtements repérés dans le commerce?

Une remarque, une question ? Dites-moi tout, je répondrai avec plaisir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Collection Couture Automne 2017 [EDIT]



Hello!


Suite à la chute brutale des températures, la direction artistique a décidé de modifier légèrement sa collection été indien automne 2017...

Adieu les manches courtes et le twill viscose fin, vive les manches longues et le sweat molletonné, la saison des plaids est ouverte

Je ne vous cache pas que j'ai été franchement surprise par la météo, je m'attendais à un véritable été indien comme l'année dernière, mais l'automne est arrivé sans crier gare, et il faut déjà gratter le pare-brise le matin. Cela m'oblige donc à revoir mes projets.

Je décrète donc le retour de la manche longue, et notamment avec la blouse Boheme d'Atelier Scammit.
Il me faut également des vestes / gilets pour le matin: Lupin de Deer and Doe (en version sweat) et La Trop Facile de Delphine et Morissette ont rejoint ma patronthèque.

Et enfin, j'ai besoin de nouveaux jeans. J'avais acheté le patron du jean Safran  et toutes les fournitures, l'année dernière. Mais je ne l'ai toujours pas cousu: je dois donc admettre qu'il y a un souci quelque part. En réalité, je crois qu'il est trop skinny pour moi, même si j'adore la taille haute. Je dois donc me faire une raison... Si quelqu'un est intéressé d'ailleurs, je crois que je vais le revendre à moitié prix (pochette état neuf, planche à patron et livrets d'instructions jamais dépliés).
Mais je n'abandonne pas l'idée du jean, je m'oriente simplement vers le Ginger Jeans de Closet Case Pattern, pour une version taille haute et bootcut.

Voilà voilà pour cette petite mise à jour :)

Et je vous retrouve dès demain pour la première pièce de cette collection automne, à demain!


Et vous, est-ce que l'automne précoce a modifié vos projets?


Une remarque, une question ? Dites-moi tout, je répondrai avec plaisir !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Collection Couture Automne 2017


Hello

Aujourd'hui, je vous présente mes projets couture de la rentrée! Et j'en profite pour parler un peu du coût de la couture de loisirs ;)

Je vous l'avais dit, je n'ai plus la tête aux cousettes estivales, mais je prépare au contraire la rentrée. Bien sûr, même si les températures sont un plus fraîches en ce moment, il va tout de même encore y avoir de très belles journées. Il a d'ailleurs fait très chaud l'an dernier jusqu'au mois d'octobre. Donc pourquoi ne pas continuer avec les vêtements d'été? Tout simplement car je reprends le travail dès le 1er septembre...

C'est vrai, il n'y a pas de dress-code officiel dans l'Education Nationale, on peut être assez relax -aucun problème avec le jean et les Converse par exemple, contrairement aux professeurs anglo-saxons. Malgré tout, il y a quand même quelques règles de bon sens: mes minis combi-shorts Mélinda 1 et 2 resteront au placard ;)

Mais il s'agit quand même d'être un peu "professionnel.le". Et d'autant plus quand on a l'air jeune, comme moi. Certaines personnes seront peut-être jalouses... Mais je peux vous dire qu'au quotidien c'est pénible et vexant! Et c'est encore pire si je ne suis pas un peu "apprêtée" :D
Allez, un exemple pour vous faire rire: j'ai accompagné un voyage scolaire à Londres avec des 3èmes l'année dernière. En baskets, jean, sweat et sac à dos donc. Eh bien, chaque jour, une personne différente m'a prise pour une élève! (Me demandant où était le professeur, m'ordonnant de me remettre dans le rang... etc). Ok, je suis petite, mais quand même!

Etre un minimum plus élégante que mes élèves est donc une nécessité, même si j'avoue que j'ai parfois l'air d'une première communiante à côté de plusieurs de mes élèves lycéennes... :D

Bon, assez de blabla, place aux tissus et aux patrons!

Mes objectifs étaient donc les suivants: des vêtements légers (because été indien auvergnat), pratiques et confortables (because prof qui bouge, marche, mime, lève les bras pour écrire au tableau), un peu élégants, notamment à travers les matières (because boulot ), et bien sûr jolis!


Je suis partie sur deux gammes de couleurs: camaïeu de bleus, car c'est ma couleur préférée, et couleur chaudes automnales: bordeaux, ocre, prune, kaki. Les deux étant liés par des gris.

Une robe, toute simple, droite, la Ultimate Shift Dress, que j'ai déjà réalisée (ici), dans un tissu à motifs, de Papa Pique et Maman Coud, cette marque bretonne que j'adore.


Une petite jupe, Alix des Fusettes, dans un jacquard bleu, à marier à une chemise manches courtes Mélilot en cotonnade. Les deux viennent de Mondial Tissus. J'avais vu une jupe chez Etam qui me plaisait beaucoup, et la jupe Alix en est la copie presque conforme (d'ailleurs c'est sans doute plutôt l'inverse, la jupe Alix était là avant).


Une jupe trapèze Rosari de Pauline Alice, dans un reste du tissu de mon pantalon Burda (qui était sur tissus.net, mais impossible de retrouver la référence), à porter avec un T-shirt Plantain de Deer and Doe, dans un jersey de coton ocre de Little Fabrics.


Un pantalon classique, le Fusain de Blousette Rose, une marque que je n'ai pas encore testée. J'ai prévu deux versions, une en gabardine grise de Cousette, l'autre plus légère en viscose twill kaki de chez Little Fabrics (j'adore déjà cette matière).


A associer avec ces pantalons, plusieurs hauts. Je suis pour l'instant partie sur des Trop Top d'Ivanne Soufflet en manches courtes (comme celui que j'ai déjà cousu ici). Mais s'il fait plus froid au moment où je couds ces pièces, j'opterai peut-être pour une autre blouse version manches longues (si le métrage est suffisant), la Be Pretty d'Atelier Scammit me tente bien. Côté tissus: une viscose à cerises de chez Cousette (qui n'existe plus, j'avais acheté le dernier morceau héhé), et un twill viscose corail de Little Fabrics.


Un autre haut, sans manche cette fois, le Back is Back de Vanessa Pouzet, dans une viscose figue avec empiècement plumetis, de Little Fabrics.


Un autre Botanic Trousers de Pauline Alice (il était inenvisageable que mon premier reste enfant unique ;) ), dans un crêpe léger, toujours chez Little Fabrics. Je le voulais initialement en noir, pour l'associer aux hauts précédemment cités, mais ils n'en avaient plus, alors j'ai opté pour du bleu marine, pour rester dans mes teintes planifiées.


Et enfin, la combinaison Jackie de République du Chiffon en cupro de chez Cousette.

J'ai aussi quelques autres coupons, achetés puis non utilisés (quelle couturière ne connaît pas ça?) qui viendront peut-être s'ajouter à cette collection. 


Si on résume, il y a donc:

°1 robe
°2 jupes
°1 combinaison
°2 pantalons longs
°1 jupe culotte
°1 haut jersey
°3 hauts chaîne et trame
°1 chemise

Et bien entendu, il y a les vêtements que je possède déjà!

Vu comme cela, ça peut paraître un énorme investissement, sauf que... 


Déjà, tous les patrons n'ont pas été achetés en même temps, à vrai dire les achats ont été étalés sur une année, voir plus. De plus, plusieurs d'entre eux ne sont pas des inédits, je les ai déjà cousus.

Et c'est la même chose pour les tissus: j'ai acheté les tissus aux teintes automnales récemment (quoi que, pas tous), mais je possédais déjà les autres, qui patientaient dans mon atelier.

Au final, je suis persuadée que cela ne revient pas plus cher que d'acheter ses vêtements dans les magasins de prêt à porter (et je parle des magasins que je fréquentais -et fréquente encore pour les idées et les accessoires- moyens de gamme: Camaïeu, Promod, Etam...). 
Par contre, non, ce n'est pas moins cher, mais il est illusoire de croire que l'on coud pour économiser de l'argent. Enfin, cela peut être un choix, de récupérer des tissus, de reprendre ses vêtements, transformer un vieux jean usé en sac, mais ce n'est pas celui que j'ai choisi. Je couds pour avoir des vêtements uniques (car même si certains sont vus et revus dans la communauté couturière, je n'en ai encore jamais croisés dans "la vie réelle"), qui me vont, et que je porterai. 

Pour reprendre les mots d'une amie de ma mère, couturière : "La couture, c'est un loisir, et les loisirs, ça coûte cher!" Après tout, est-ce que j'irai reprocher les leçons de violon d'une collègue, les cours d'équitation d'une fillette ou le stage de ski d'un ami?
Alors j'ai décidé de ne pas culpabiliser :)
(Vous vous doutez que si j'en parle, c'est que j'ai eu quelques remarques...)

Et puis, j'aime les vêtements, voilà c'est dit! :D

Pour finir, je voudrais préciser qu'il ne s'agit pas d'un défi, je ne m'impose pas de tout coudre dans un délai imparti, peut-être que certaines pièces ne verront le jour qu'en hiver, ou au printemps, ou l'automne prochain... Et je ne suis pas non plus à l'abri de succomber aux nouvelles collection qui ne vont pas tarder à sortir... Pas de pression :)


[EDIT: les températures rapidement fraîches m'ont poussée à faire quelques ajouts à cette sélection... ils sont ICI  ;) ]

Et vous, vous avez commencé à réfléchir à votre dressing d'automne?
Vous allez planifier ou acheter/coudre selon vos envies du moment?



Rendez-vous sur Hellocoton !


Une remarque, une question ? Dites-moi tout, je répondrai avec plaisir !

Combi-short Mélinda #2



Hello

Couture en série un jour, couture en série toujours!

Je reviens vous présenter ma deuxième version du combi-short Mélinda de République du Chiffon, mon patron favori de cet été.

Comme j'ai déjà donné beaucoup d'explications dans l'article précédent sur ma première version en viscose fleurie chérie d'amour, je ne vais pas vous ennuyer à nouveau, et je vous invite à aller le lire si vous avez besoin d'informations complémentaires ;)

Cette fois-ci, le tissu est un denim fin que je réservais initialement pour un short Châtaigne, mais après mes déboires avec le dernier, j'ai préféré changer mon fusil d'épaule. Et la doublure est taillée dans un chute de la merveilleuse viscose Paon de ma robe Vagabonde.

Combi-short Mélinda #1



Hello

Si vous vous êtes baladées un peu cet été, vous n'avez pas pu passer à côté, le combi-short est vraiment LA pièce du dressing estival 2017.
Ce vêtement a mis le temps avant de s'imposer, il faut dire qu'elle (il? elle? une combinaison short, ou un short combinaison?) a dû lutter contre quelques préjugés plus ou moins mérités (comment fait-on pour faire pipi avec un machin pareil?!), mais cette année, toutes les interrogations ont été levées, et toutes les femmes, jeunes ou moins jeunes, de mon entourage, ont craqué.

En bon mouton que je suis, moi aussi j'ai voulu ma combi! J'ai commencé par une combi-pantalon Burda au printemps, et au moment de faire ma valise pour Barcelone, il me fallait absolument une version short!

Mon choix s'est portée sur le patron Mélinda de République du Chiffon, car la taille est haute et marquée, ce qui correspond à ma morphologie, et également car l'association fermeture éclair au côté et boutons pressions aux épaules permet un enfilage très facile.

Robe Vagabonde, légère, légère, légère



Hello,


Encore une fois, je tarde. Je ne sais pas pourquoi, ces derniers mois, j'ai envie de coudre, envie de vous montrer mes créations, mais pas très envie d'écrire... Du coup j'accumule du retard. Vous aurez d'ailleurs peut être remarqué qu'il n'y a pas eu de projet capsule en juin (pourtant je me suis fait un kimono), ni en juillet (je n'ai rien cousu qui rentre dans ce projet ce mois-ci).

Voilà donc aujourd'hui une petite robe qui me semble déjà être de l'histoire ancienne puisque je l'ai cousue début juin.
Suivant mon habitude de la couture en série, il s'agit de la version robe du patron Vagabonde d'Eglantine et Zoé, dont j'ai déjà cousu une version top.